( 26 janvier, 2015 )

Que deviennent nos déchets ???

La marmotte, le chamois, l’aigle, l’orchis, la gentiane et toutes les autres espèces
seront heureux que vous prêtiez attention à leur existence.
Plutôt que de perturber ou cueillir, regardez, contemplez, émerveillez vous
et surtout n’oubliez pas vos déchets…
La feuille d’aluminium qui entoure votre sandwich ne disparaitra jamais !!!

Que deviennent nos déchets ??? dans Nature

 

Durée de vie des principaux déchets ramassés en montagne:

 

• Bouteilles en plastique   100 à 1000 ans, non biodégradable, recyclable
• Canettes en aluminium   100 à 500 ans, non biodégradable, recyclable 100%
• Papiers de forfaits   100 à 500 ans, non biodégradable, non recyclable
• Emballages de barres énergétiques   100 à 450 ans, non biodégradable, non recyclable
• Mégots avec filtre   2 à 7 ans, non biodégradable, non recyclable
• Pelures de fruits   3 jours à 6 mois, biodégradable

 dans Nature

 

( 22 janvier, 2015 )

L’orchidée « bouc » dit l’orchis bouc….

                                                                                                        L’orchidée « bouc » dit l’orchis bouc.... dans Nature

(à coté de l’orchidée; Vénus ma gentille chienne – 12/2003 – 11/2014)

Cet hiver lors de mes « randos », j’ai trouvé cette plante sur un terrain vague. J’ai pris une pouce et voilà ce que cela a donné.

Cette orchidée particulièrement robuste croît sur les terrains calcaires et secs. Elle fleurit en mai et surtout en juin, pour une période de courte durée. Son port caractéristique empêche toute confusion avec une autre plante.

Elle doit son nom commun a son odeur de bouc. Son nom de genre (Himantoglossum) évoque en grec une langue en lanières, en rapport avec les longs labelles étroits enroulés sur eux-mêmes.

Les orchidées, l’orchis bouc ne déroge pas à la règle, ont un mode de reproduction très complexe. Les graines, pour germer, ont besoin de trouver dans la terre un champignon qui leur permettra de se développer. La fécondation est assurée par des insectes. Toutes les orchidées sont vivaces, ce qui vous permettra de les admirer tous les ans au même endroit. Orchis en octobre.Dès le mois d’octobre, un oeil averti pourra repérer la rosette de l’orchis bouc, qui fleurira en fin de printemps prochain.
Voici comment Maurice Maeterlinck, l’auteur belge du début du siècle dernier, décrivait l’orchis bouc :  » C’est assurément, de toutes nos orchidées indigènes, la plus remarquable, la plus fantastique, la plus stupéfiante. Si elle avait la taille des orchidées américaines, on pourrait affirmer qu’il n’existe pas de plante plus chimérique. Figurez-vous un thyrse, dans le genre de celui de la jacinthe, mais en plus haut. Il est symétriquement garni de fleurs hargneuses, à trois cornes, d’un blanc verdâtre pointillé de violet pâle. Le pétale inférieur, orné à sa naissance de caroncules bronzées, de moustaches mérovingiennes et de bubons lilas de mauvais augure, s’allonge interminablement, en forme de ruban tire-bouchonné de la couleur que prennent les noyés après un mois de séjour dans la rivière. De l’ensemble qui évoque l’idée des pires maladies et paraît s’épanouir dans on ne sait quel pays de cauchemars ironiques et de maléfices, se dégage une affreuse et puissante odeur de bouc empoisonnée qui se répand au loin et décèle la présence du monstre.

( 22 janvier, 2015 )

Le chardon bleu….

De la famille des opiacées,  c’est une plante vivace de taille modeste (50 cm au plus). Très piquante, à tige dressée généralement teintée de bleu acier, elle est composée de feuilles coriaces profondément divisées en lobes épineux. Les fleurs, bleues sont rassemblées en tête ovoïde et entourées par un involucre rayonnant de 10-12 bractées d’un vert bleuâtre, rigides et épineuses. Le chardon bleu pousse sur les pelouses rocailleuses, éboulis, jusqu’à 2000m. sa floraison a lieu de juin à mi-septembre.

                                     Le chardon bleu.... dans Nature

123
« Page Précédente
|